Tromper les Démons

Au début de mon séjour en Mongolie une famille de nomades est arrivée au camp pour rencontrer notre médecin en charge de la mission Franco-Mongole, Henri Dabernat, afin de lui présenter leur fille de 11-12 ans qui s’était renversée du lait bouillant sur le corps.

Cette jeune fille était brûlée de l’épaule jusqu’au haut de la cuisse, en passant par le dos… Autant dire que les soins n’ont pas été une partie de plaisir pour cette petite.

Pendant cette consultation improvisée, la maman de la patiente soutenait sa fille, et la petite sœur jouait dans un coin. Elle était plutôt rigolote, elle jouait au ballon, mangeait quelques bonbons, jetait de temps en temps un œil sur sa grande sœur qui respirait à plein poumons pour contenir la douleur, bref, elle faisait sa vie sans déranger personne.

 

Mongolie - Croyances - Tromper les démons © Nicolas SénégasHenri prit beaucoup de précautions pour éviter au maximum la douleur à sa petite patiente et était attentif aux moindres réactions de la fillette pour juger de l’état des lésions et de leurs possibles rémissions.

Mais il faut croire que la vie « à la dure » a aussi ses aspects positifs, car malgré quelques larmes, le visage de la demoiselle reprit vite son calme et elle esquissa même quelques sourires lorsque Henri lui passa un peu de crème sur le visage pour faire oublier le mauvais moment passé. Eh oui la rudesse du climat assèche la peau et rougit les joues, la magie de la crème hydratante opère immédiatement.

Mongolie - Croyances - Tromper les démons © Nicolas SénégasLa journée se termina avec les chaleureux remerciements de nos nomades.

Durant le séjour, cette famille repassa nous voir plusieurs fois pour nous offrir du fromage, du lait etc… en remerciement des soins. Et lors d’une discussion portant sur leur vie et leur famille, il y eut un léger malentendu…

Cette famille n’avait pas 2 filles comme nous le pensions et l’avions vu, mais une fille et un garçon. Le garçon c’était la petite sœur qui jouait au ballon lors de notre première rencontre !

Mongolie - Croyances - Tromper les démons © Nicolas SénégasC’était génial car primo, nous n’y avions vu que du feu, secondo, tout le monde savait que c’était un petit mec (lui y compris, et même ses camarades de jeu qui ne le ménageaient pas durant la lutte) et tertio, le fait qu’il soit habillé en fille tout le monde s’en foutait comme de l’an 40.

Forcément, en tant qu’européens biens cartésiens ayant besoin de cases pour comprendre ce qui se passe (on est des buses quand même…), la question du « pourquoi ? » est venue sur le tapis.

La réponse fut la plus claire et la plus logique du monde !


Lors de la naissance de ce petit, l’accouchement se passa très mal, ce qui, dans la culture Mongole, annonce 2 choses :

  1. L’enfant qui va naître sera un être exceptionnel.
  2. Les êtres exceptionnels attirent la convoitise des démons, qui feront tout leur possible pour tuer cet enfant et le prendre dans leur monde.

Alors pour que cet enfant ne soit pas retrouvé par les esprits malfaisants, il a été « déguisé » en fille pour brouiller les pistes.

Voilà l’idée la plus simple et la plus pure.

L’apparence n’a pas de lien avec le genre, elle n’est qu’une coquille renfermant un secret beaucoup plus important et dont le but est de cacher un Être exceptionnel pour le sauver….

Mongolie - Croyances - Tromper les démons © Nicolas Sénégas

↓ Ça vous a plu ? Faites faire le tour du monde à cet article ! (rien que ça, oui)
↓ Vous pouvez aussi nous laisser un commentaire ! (ça nous fera grave plaisir)

Vous aimerez aussi...

35 réponses

  1. Lignereux dit :

    Du danger domestique, du stoïcisme des petites victimes et du déjouement du mal : un magnifique conte moral, mais un conte réel, une merveille.

  2. JB dit :

    Tu m’as fait rêver une fois de plus. Cette histoire est magique, comme ce pays et ses habitants. Tout semble tellement « naturel ». Pas de faux semblant mais des rencontre vrai et encore une fois magique. Merci Nico pour cette petite histoire.

  3. Vanessa dit :

    Wow. Les photos sont sublimes mais l’anecdote… J’ai les larmes aux yeux

  4. Olivia dit :

    Quelle belle histoire! Accompagnée de photos sublimes. Si cela pouvait servir d’exemple pour beaucoup d’entre nous qui juge trop vite. Merci Nicolas de nous partager ce moment.

    • Nicolas dit :

      Je suis d’accord mais je me dis souvent que dans notre « société » il y a la place pour ce genre d’histoires… C’est un peu triste. Je me suis rendu compte en rentrant que ce qui collait un peu le blues ce n’était pas de quitter un endroit que l’on aime parce que « on rentre à la maison » mais que rentrer signifie retrouver tout les détails qui parasitent notre vision et notre jugement. Le superflu n’ a pas de place là-bas et ici il à toute la place qu’il veut….

  5. Encore un article et des photos magnifiques!! Merci beaucoup Nicolas pour nous avoir raconté l’histoire de cet enfant 🙂 C’est vraiment une façon de voir les choses différemment, mais quelque part, c’est aussi une jolie façon de voir les choses!

  6. Pauvre petite, j’espère que les douleurs vont s’atténuer !!!!
    Et sinon, avec leurs croyances, l’explication est logique en fait 😉 Et ce n’est pas ici que l’apparence n’aurait aucune importance, j’ose à peine imaginer les moqueries :/ Bref, de toute manière, ce gosse est exceptionnel dans le sens où il est unique 🙂

  7. Louise dit :

    Wow magnifiques photos! *_* Cette histoire est très belle. Tout ce que la famille est prête à faire pour sauver cet enfant. On a beaucoup à prendre de ces peuples j’en suis certaine.

  8. Amsa dit :

    Tres belle histoire, sinon tes photos sont magnifiques. Gros bisous

  9. Njadream dit :

    J’ai adoré lire cette histoire. Bien rédigée et surtout accompagnée de magnifiques photos. C’est avec plaisir que je reviendrai te lire.

    • Nicolas dit :

      Pour la rédaction Nadia m’aide pas mal, parce que parfois mes idées se bousculent et mes textes ont besoin de recul, donc ces félicitations sont aussi pour Nadia! Et merci pour les photos 😉

  10. lucy dit :

    Whaouh magnifique histoire et très belles photos. Merci pour cette évasion !

  11. Yasmine dit :

    Toujours aussi passionnant et intéressant tes articles. Les photos sont magnifiques. On vit l’histoire à travers tes écrits. Merci

  12. Joy dit :

    Cette histoire est très belle, moralement si vraie. C’est bon de voir que dans certaines cultures, les gens s’en fichent.
    Tes photos sont magnifiques, réellement très touchantes ! 🙂

    • Nicolas dit :

      Merci Joy, oui certaines cultures ne s’embarrassent pas de questions superflues et c’est vrai que c’est rassurant! merci encore pour tes mots.

  13. Lucie dit :

    Ça alors ! ! Ça me parle! Mon fils a eu des soucis de santé à la naissance et j’ai aussi cette sensation que Mère nature ou les démons ou la malchance (peu importe comment on nomme cela) veulent essayer de me le prendre. je vais penser à ce stratagème pr ts lesur détourner ☺

    • Nicolas dit :

      Alors je crois que la recette, c’est que le tour de passe-passe se fait jusqu’à la perte des dents de lait, après l’enfant passe à un nouveau stade ou il est plus « fort » pour se défendre par lui même 🙂

  14. Marie dit :

    C’était magique cette histoire. Un moment où l’on s’évade, un moment où l’on sort de cette société de consommation dans la quelle nous vivons. Merci pour ce vrai moment…

  15. Cid dit :

    Superbes photos et sujets ! Thématique très pertinente avec les discussions de genre du moment. Ici (en Europe) on commence à peine à se réveiller sur la question, donc forcément il y a des récalcitrants sectaires qui ne démordent pas de ces « cases » dont tu parles et qui crachent leur venin, mais la mentalité dont il est ici question est un pur bol d’air frais. Merci.

    • Nicolas dit :

      Tu as totalement raison, ce qui est chouette finalement dans ce cas là, c’est qu’ il y a une acceptation très simple des choix et des « pas le choix ».
      Pour l’anecdote qui te parlera plus particulièrement, comme tu te doutes j’ai évité de manger de la viande ( quand c’était possible, ou si j’en ai mangé je ne m’en suis pas rendu compte… et puis un jour j’ai dégueulé donc je me demande si j’ai pas fait un rejet.. autre sujet ), et ça a été directement accepté, sans plus de questions. Une fois, lors d’une soirée, les mongoles m’ont demandé « pourquoi? » mais quand je leur ai donné mes raisons, c’était complètement normal. Bon, on avait aussi Saruul, notre super cuisinière, qui à appris a faire des galettes végétariennes donc pour les grandes fêtes elle me faisait des plats végétarien sur mesure. bref j’ai pas crevé la dalle 😉 Forcément tout les mongoles ont goûtés ces galettes et ils ont trouvé ça plutôt bon. Après les mongoles font entre 4 et 5 repas par jour donc ça faisait léger pour eux 😀

      – Et là je m’aperçois que j’ai tapé mon commentaire en même temps que je le pensais donc je ne sais si j’ai été très clair-

  16. Lourenço dit :

    Moralité : on gagne toujours à voyager avec un médecin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *