Wtf le make up ?

Début décembre, j’ai voulu vous causer maquillage, de ce qui m’en a éloigné, à titre professionnel et à titre personnel, alors que j’ai été maquilleuse pendant 10 ans, mais j’ai dérapé et je vous ai finalement causé remuage de cul.

What the fuck le make up gif dance girl cat

 

Il y a quelques jours, lors d’une interview pour Cheese Konbini sur mon travail, à la question « Est-ce que la tendance no make-up te parle ? Quel rapport as-tu avec la beauté dite naturelle, alors que la retouche est essentielle à ton travail ?« , je me suis dit que ce serait peut-être pas mal de revenir un peu dessus !

 

Tu faisais quoi exactement ?

J’étais maquilleuse studio. Je bossais essentiellement pour de la presse, de la pub ou des catalogues. Il m’est arrivé de faire un peu de vidéo en bossant pour la télé ou des clips mais c’est vraiment en plateau photo que je me suis spécialisée. En période de dalle (coucou freelance), j’ai souvent cherché à taper ailleurs et du coup je me suis retrouvée à bosser aussi pour des particuliers : je faisais quelques prestas mariage, je maquillais pour des relookings et je donnais des cours. Mon métier se résumait à ça : rendre les gens beaux ou encore plus beaux.

What the fuck le make up gif magic

 

Bilan des courses

J’adorais ça, changer les gens. Parfois, dans ma tête, ça faisait « pétard l’avant/après bordel !! » (même dans un contexte où je maquillais des mannequins pro, je vous laisse imaginer le niveau d’exigence de ce milieu). La plupart du temps j’étais fière de ce que je faisais.

Mais aujourd’hui je me rends compte du message que je renvoyais et ça me rend beaucoup moins fière : même si c’est à faible échelle, j’ai contribué au paraître et aux complexes.

Je crois être assez bien placée pour savoir que ce qu’on voit dans les magazines est faux. Je sais le travail de lumière, de maquillage, de retouches. Mais ça ne m’a jamais empêché de penser, parfois, que j’aimerais ressembler à ces filles. Alors je n’ose pas imaginer ce que peuvent se dire celles et ceux qui n’ont pas conscience des réalités de production derrière les images.

Des nanas et des mecs presque parfaits (physiquement), il y en a. J’en ai croisé certains et certaines que j’ai trouvé incroyablement beaux. Mais ce n’est pas la majorité. On cache les cernes, on rajoute des cils, on donne bonne mine, on rajoute des cheveux, on allonge les jambes, on gonfle les lèvres, on creuse les joues, on bombe le cul.

What the fuck le make up gif the rock applause bravo

 

L’uniformisation

À un moment j’ai eu mon propre atelier quand je vivais à Paris. J’y donnais quelques cours.

Un jour, une jeune fille est arrivée au rendez-vous comme si j’étais sa dernière chance. Elle ne souriait pas, sa situation était dramatique : elle avait les cils trop courts.

Ce problème sonnait comme la fin du monde. Je n’ai même pas pu en rire intérieurement tellement ça semblait l’affecter. Pas besoin de préciser que si longueur de cils réglementaire il y avait, elle rentrait dans les cases. Mais à côté de ce qu’elle pouvait voir dans la presse, ils lui semblaient inexistants. J’ai tenté d’expliquer que non, dans la vraie vie, Eva Longoria, n’a pas 6000 cils tous les 2 millimètres, mais rien à faire, je devais lui trouver une solution.

Sa famille avait payé pour mon expérience qui était censée faire des miracles, alors j’ai fini par lui montrer ce qu’elle pouvait faire. J’aurais dû être contente de la voir si soulagée mais tout ce que j’ai réussi à me dire à ce moment là c’est que cette fille n’allait plus pouvoir s’en passer et que ce fichu avant/après allait donner raison à son complexe.

 

Les vices cachés

Quand j’ai fait le choix d’arrêter la viande, j’ai commencé à élargir ma réflexion du ce qui est bon/pas bon, en dehors du terrain de l’alimentation. Mis à part manger, qu’est-ce que je fais presque quotidiennement ? Je me colle des soins nourrissants et je m’embellis à coup de mascara et de rouge à lèvres.

Et ça, est-ce que c’est bon pour moi ? 

What the fuck le make up gif no

 

À déballer la liste des ingrédients, la réponse est claire. Je réalisais que tous les jours, sans exception, je me balançais au moins une merde sur le corps ou sur la tronche : mon savon, mon shampooing, ma crème lissante, ma crème matifiante, mon déodorant, ma crème hydratante, mon anti-cernes, mon anti-rides (36 bientôt les enfants, 36).

Tous ces produits qui me faisaient penser « je prends soin de moi« , qui ne prenaient en réalité soin de moi qu’à l’extérieur.

Et ces produits je les ai conseillés et j’en ai vanté les mérites.

Des produits miracle Des produits de merde j’en ai conseillé des tonnes pendant 10 ans. On me souffle mieux vaut tard que jamais mais une prise de conscience plus précoce ne m’aurait pas contrariée !

Voilà, je me dis qu’au final je n’ai pas aidé grand monde là-dedans… Ou j’ai aidé les apparences et notre beau système de consommation…

 

Et aujourd’hui ?

Professionnellement

Comme je le racontais ici, ce n’est plus mon travail, je ne pratique plus pour les autres. Je mentionne toujours cette activité car elle est encore très présente dans mes photographies et que parfois, sans mon maquillage, mes photos n’existeraient pas, et je tiens à préciser que je suis derrière les deux réalisations.

Mais comme je l’explique dans l’interview, je suis en pleine réflexion concernant les messages que peut véhiculer mon travail. Je raconte que je n’ai jamais cherché à en faire passer un mais qu’on ne peut pas empêcher les gens de s’en fabriquer. Alors je vais tâcher de réfléchir un peu mieux à ce que je fais.

Je ne donne plus de cours non plus. Même si tout au long de mes ateliers j’ai tenté de faire la part belle au naturel (oui la logique). J’essayais de conseiller au mieux, avec le moins de maquillage possible, en expliquant mon point de vue et mes craintes quant à la peur de ne plus réussir à se passer de maquillage et aux éventuels dégâts qu’une application quotidienne peut avoir. Mais ce n’est pas le bon endroit pour prôner le naturel…

Personnellement

Aujourd’hui je ne me maquille plus vraiment, peut-être une fois par mois. Je veux m’enseigner à moi aussi que le maquillage est un plus quand il y en a et pas un moins quand il n’y en a pas. Et puis j’ai envie de me trouver jolie comme je suis.

J’essaie de trouver de meilleurs produits mais le bon sens consommateur veut que le produit se vende, pas que le produit soit bon… alors je rame encore ! Mais à l’instar de ma nouvelle hygiène alimentaire, je me dis que ce n’est peut-être pas encore parfait et que ça ne le sera peut-être même jamais, mais que c’est déjà mieux qu’avant !


 

Sinon, j’ai aussi arrêté le make up parce que ce milieu est fou.

 

What the fuck le make up gif bored wtf what the fuck

 

On a pris une brésilienne mais elle est toute blanche, tu peux la rendre brésilienne ?

 

 

What the fuck le make up gif bored wtf cat dog pissed off

 

Je suis en galère de thunes, tu peux me filer ta journée de boulot ?

 

 

 

What the fuck le make up gif bored wtf eyes roll

 

Vous avez l’air morte.

 

 

What the fuck le make up gif bored wtf smile matilda

 

 

 

Je voudrais offrir un cours d’auto-maquillage à une amie mais un tiers de votre prix correspondrait mieux à mes attentes.

 

 

What the fuck le make up gif bored wtf laugh cry

 

 

Il y a 20 personnes à maquiller au lieu de 10, mais c’est kif kif non ?

 

 

 

 

What the fuck le make up gif bored laugh wtf

 

 

Il faut faire un teint, un smocky noir et une bouche rouge en 3 minutes.

 

 

What the fuck le make up gif party

 

J’aimerais un teint 4 fois plus foncé que ma peau, du blush, du bleu sur les paupières et du rose en dessous, un gros trait d’eye-liner, beaucoup de mascara et un rouge à lèvres fushia.

 

 

What the fuck le make up gif bored wtf girl

 

J’ai arrêté de shooter quand j’ai commencé à bander.”

 

 

 

What the fuck le make up gif bored wtf what

 

Il faut la même personne pour maquiller les filles, les coiffer, les photographier et les initier à l’effeuillage burlesque. Il faudra aussi prêter vos vêtements.

 

 

Ah parce qu’il faut vous payer ?What the fuck le make up gif bored wtf kidding me

 

 

 

What the fuck le make up gif bored wtf kidding me face

 

Je te connais pas mais je peux pas voir ta gueule.

 

 

What the fuck le make up gif bored wtf angelina jolie

 

Avec le métier que vous faites vous devez bosser moins de 35 heures vous.

 

 

What the fuck le make up gif bored wtf roll

 

C’est super urgent.

On annule.

 

 

What the fuck le make up gif wtf not my job

 

COMMENT ÇA TU VEUX PAS VENIR DANS MA CHAMBRE D’HÔTEL !?

 

 

What the fuck le make up gif bored wtf

 

 

 

Et sinon c’est quoi votre vrai métier ?

 

 

 

 

 

What the fuck le make up gif bored child

 

Attends je dois toucher un peu le mur pour voir si j’ai envie de photographier la mannequin ici.

 

 

What the fuck le make up gif laugh tom cruise

 

 

Pour les yeux je voudrais un smoothie.

 

 

What the fuck le make up gif bored wtf britney spears

 

Sérieusement ? Seulement 80 fards à paupières pour lui faire sa retouche !?

 

 

What the fuck le make up gif bored wtf exhausted

 

 

Tu peux lui teindre les cheveux avec ton maquillage ?

 

 

 

 

Ça vous a plu ? Faites faire le tour du monde à cet article ! (rien que ça, oui)
↓ Vous pouvez aussi nous laisser un commentaire ! (ça nous fera grave plaisir)

Vous aimerez aussi...

65 réponses

  1. vanessa dit :

    hahaha quel bonheur de relire ces phrases 😀
    a part ça, ben t’es juste merveilleuse <3
    ( t'as déjà testé les produits à faire soi même avec des produits naturels ? )

    • Nadia dit :

      Oh tu es trop gentille ! <3
      T'as vu y'en a des nouvelles ! Je regrette de pas avoir tenu un journal 😀
      J'ai commencé à tester oui ! Démaquillant, gommage et déodorant ! Je te filerai les recettes !

      • Vanessa dit :

        Oh yes !! J’ai testé un deo Moi mais sans aucune efficacité hélas
        Et je me gomme le corps avec du Marc de café ! Ca adoucit à mort et il paraît que c’est aussi bien pour les cellules de gras hahahaha
        Ouiii j’ai vu les nouvelles… priceless. Moi pareil je regrette de pas avoir tenu le journal des conneries de Mehdi ( et de charles ! 😂 )

  2. Laura dit :

    Coucou Nadia. J’ai depuis 2 ans pris un virage différent en passant au naturel concernant mon hygiène mais j’ai toujours pas réussi à passer le cap pour le maquillage (je me maquille mécaniquement depuis mes 14 ans). Ma soeur ne se maquille pas pour sa vie de tous les jours mais pour Noël elle avait fait un effort, et je l’ai trouvé tellement mise en valeur que ça m’a questionné pendant plusieurs jours sur mes habitudes… J’ai donc posé la question à mon copain. « Tu préfèrerait que je sois un peu maquillée tous les jours et que je force un peu pour les occasions spéciales… quitte à ce que la différence ne soit pas flagrante ? Ou tu préfèrerait que je reste au naturel tous les jours et que je sois maquillée seulement pour les occasions spéciales pour que du coup mon effort se voit ?  » Il a pas su me répondre vraiment car il a cru que c’était une question piège… Mais il m’a dit qu’il me trouvais de toute façon belle naturelle et que tout ce qui lui importait c’était que je le plaise moi et que je me sente bien dans mes baskets. Et j’ai alors compris que j’aimais bien me mettre un peu en valeur tous les jours et que me maquiller est un plaisir comme un autre que je le fais avant tout pour me plaire et qu’il n’y avait pas de mal à ça tant que ça reste raisonnable et qu’on est tout aussi capable de s’en passer certains jours.

    • Nadia dit :

      Coucou Laura !
      C’est clair, il s’agit du plaisir et de la réflexion de chacun !
      C’est mon expérience perso et pro qui m’a décidée à calmer le jeu. J’avoue préférer maintenant qu’on soit surpris en me voyant maquillée que surpris en me voyant démaquillée. L’une des réactions est positive, l’autre l’est généralement un peu moins (dans mon cas du moins ! « tu es fatiguée ? » rhaaaa !). Et je n’aime pas me sentir dépendante du maquillage pour me sentir bien donc je travaille dessus !
      Et comme je l’explique dans l’article, c’est aussi la prise de conscience des composants qui me fait aller à reculons… Plus je regarde sérieusement, plus je tombe des nues… Je m’étais tournée vers des produits vegan en me disant naïvement qu’on ne pouvait pas se soucier du bien être animal sans se soucier du bien être humain et puis en fait rien à voir… Il y a parfois les mêmes merdes dedans 🙁

  3. Carine dit :

    Comme j’ai aimé cet article !!!!
    Pas évident de faire entrer de l’honnêteté et de la remise en question sur un métier qu’on a exercé longtemps et qui fout en l’air nos principes…
    L’essentiel est d’arriver à être droit dans ses baskets aujourd’hui 🙂
    Actuellement en congé parental, je me maquille beaucoup moins, Bébé s’en fout de mes yeux de biche et de mon teint sans boutons, et je préfère lui faire des bisous « sains » plutôt que collants (même si comme toi, j’utilise un max de produits vegan… ce sont par définition malgré tout, des produits en plus !).
    J’avoue que j’ai l’air fatiguée aussi (et dieu que je le suis !!!) mais je me ré-habitue à mon visage nu… Et mon mec aussi je crois 😉
    Comme tu le dis, si seulement la jeunesse d’aujourd’hui savait le nombre d’artifices pour arriver au résultat de leurs clips préférés… Ca aiderait pas mal de complexes à sauter…
    Enfin voilà, sinon je kiffe tes gifs ^^

    • Nadia dit :

      Hey bonjour ! Et merci ! (pour l’article et les gifs ^^)
      Dur parfois de se montrer honnête envers soi-même oui…
      Tu as défini le mot clé de cet article, l’habitude ! On s’habitue à tout, question de temps ! Pour soi et pour les autres !
      Et aïe oui si on montrait tous les artifices, ça se calmerait sévère !
      (mini ps : j’ai choisi de ne pas en parler dans l’article parce que je suis carrément pas calée, mais j’ai réalisé que produit vegan = pas nécessairement bon produit :/ Mais faut devenir chimiste maintenant pour comprendre ce qu’on se colle sur la tronche :D)

  4. Aby Amélie dit :

    Huhu ! Comme je plussoie ! J’ai bossé quelques années dans le milieu de la mode comme styliste et je retrouve les mêmes ressentis et besoin d’y échapper. J’aimais le côté « spectacle », pas les nanas qui allaient se faire vomir après manger ou à qui tu ne pouvais pas dire « dis donc tu as fait quoi hier soir pour avoir cette tête » (sinon elle allait se jeter par la fenêtre). Longtemps j’ai mis de l’anti-cerne (anémie permanente bonjour), j’ai arrêté depuis quelques années et je supporte ma trombine comme elle est. Liberté, liberté chérie !

  5. Ena dit :

    Haha, je me suis bien marrée sur la fin (et un peu tout le long, c’est vrai!) 🙂 Super article! Je suis plutôt d’accord avec toi et le temps passant, j’apprends à être moins critique envers moi-même et je ne m’identifie plus à ce que je peux voir dans les magazines (enfin sauf au lendemaind des fêtes quand je déborde de mon jean…non même plus, ouais!) on a à peu près le même âge, ça doit être la sagesse non? Mais quand même j’avoue, j’ai du mal à rien mettre sur ma peau parce que mon teint n’est pas toujours heu…uniforme! Ceci dit, c’est de plus en plus léger et je privilégie la qualité (bio, cruelty-free). En tous cas, merci pour ce partage au top!

    • Nadia dit :

      C’est affolant hein tout ce qu’on peut entendre 😀
      C’est peut-être la sagesse oui haha ! C’est vrai que l’air de rien on évolue grandement avec les années qui passent !
      Merci pour tes mots Ena !

  6. Salomé dit :

    Les commentaires de la fin, c’est attristant 🙁
    Je trouve ça dingue les gens qui ne se maquillent pas pour soi mais pour les autres. Me concernant, bien que je n’ai jamais eu vraiment confiance en moi, le maquillage a été un moyen de m’amuser plus que de m’embellir. Je le fais pour moi et je m’accepte tout à fait au naturel. C’est dommage… On vit dans une société vraiment malade ça serait bien de la faire changer :/

    Bisous !

    • Nadia dit :

      J’en rigole aujourd’hui mais je te cache pas qu’aux moments m, j’ai soit pété les plombs soit je suis restée bouche bée !
      C’est cool que le manque de confiance ne t’ait pas fait plonger dans le makeup h24, y’en a beaucoup qui n’y arrivent pas je crois !
      Tu as raison, on vit dans une société malade et à bien des niveaux :/

  7. Noémie dit :

    « le maquillage est un plus quand il y en a et pas un moins quand il n’y en a pas.  » tu as tout à fait raison. Moi j’ai toujours aimé le maquillage parce que je trouvais ça dingue ce que l’on peut faire comme transformation avec, certaines réalisations artistiques m’ont toujours fait rêver. Même si aujourd’hui je me maquille plus avant, j’essaie toujours de rester sans maquillage pendant un certain temps pour me rendre compte de mon vrai visage ^^mais de me dire que ma beauté ne passe pas seulement par le maquillage. Je sais que certaines s’aiment seulement avec et c’est leur choix mais moi j’ai envie de me dire que le jour où je n’ai plus mon produit de makeup je peux survivre sans.

    Même si je ne suis pas totalement d’accord avec tout ce que tu as pu dire je comprends ton message. Ton textes et tes gifs m’ont bien fait rire.

    Noémie xx

    • Nadia dit :

      Tu as la bonne tactique à mon sens, ne pas perdre son vrai visage de vue ! Avec ça, tu gardes le choix de te maquiller ou non en sachant t’apprécier des deux côtés de la palette ! Je crois qu’on appelle ça la liberté ^^
      Et tu peux me dire aussi ce en quoi tu n’es pas d’accord, pas de soucis hein, j’adore entendre ces avis là aussi ! C’est mon côté papotage de l’extrême qui adore échanger, même si on ne partage pas les mêmes points de vue ! Sans vouloir chercher à convaincre l’un ou l’autre, c’est toujours instructif !
      Merci en tous cas pour ton message !

  8. Ah j’avais lu ton article et j’avais pas pris le temps de le commenter (honte à moi) mais c’est vrai que le maquillage peut avoir un effet pervers et le regard des autres, les magazines y sont pour beaucoup mais il est important de s’accepter telle qu’on est même si ce n’est pas toujours facile

    • Nadia dit :

      Bouhhh 😀 (alors que moi ça me fait plaiz d’apprendre que tu l’avais déjà lu !)
      Pas toujours simple, surtout dans notre société actuelle !

  9. Natieak dit :

    Malheureusement, cette illusion de la perfection est omnipresent dans les médias. En tant qu’adulte, on n’arrive à prendre du recule mais pour des ados en pleine transition physique, c’est nettement plus compliqué. C’est là que joue le rôle du parent qui doit se montrer attentif afin que cette illusion ne soit pas pris pour une réalité par nos enfants.
    Un grand bravo pour cet article plein de réflexion.

    • Nadia dit :

      Merci beaucoup ! Ravie qu’il t’ait plu !
      Je me suis toujours pensée bien chanceuse d’être née dans les années 80 et d’avoir connu autre chose que l’excès qu’on a aujourd’hui partout autour de nous…
      Comme tu dis, ça doit être sacrément compliqué pour les jeunes aujourd’hui..

  10. CapricieuZe dit :

    C’est marrant car justement je me dirige vers ce domaine là, le conseil en image, le maquillage etc.
    Bisous <3
    CapricieuZe

  11. Sandra dit :

    C’est bien le naturel… Mais le maquillage aussi… Mais j’avoue… Quand je ne me maquille pas… C’est plus par paresse qu’autre chose… Groups

  12. Alexandra dit :

    Coucou,
    J’ai adoré lire ton article… Pour moi, c’est no make-up durant toute la semaine. J’en utilise que pour des évènements spéciaux ou jours de fêtes..
    On va dire que je n’ai jamais d’exemple en terme de maquillage dans ma famille, c’est peut-être pour ça que ça m’a jamais touché.
    Bisous

    • Nadia dit :

      Ah oui l’entourage doit jouer un grand rôle pour ça ! C’est rigolo et cool, tu viens de me faire me questionner là-dessus !
      Merci d’être passée Alexandra !

  13. Ahahah j’ai adoré ton article ! Je suis un peu dans la même configuration de remise en question -même si je ne suis pas du tout dans le même milieu- mais le spectre de la consommation « consommez consommez consommez » est partout 🙂 Du coup je te rejoins à 100% sur le fait de dire qu’on se colle beaucoup de merde sur le visage, sur le corps, dans le corps … un peu partout finalement !! Mais ce n’est pas évident de changer ses habitudes du jour au lendemain, et les croyances ont la peau dure ! En tout cas ravie de découvrir ton blog, je crois que je vais le suivre avec plaisir !!

    • Nadia dit :

      Oww ça fait plaisir tout ça ! Je suis bien contente que ce soit une bonne découverte !
      Les habitudes ont la vie dure c’est clair… Mais il paraît qu’il suffit de 3 semaines pour en arrêter une et en créer une nouvelle ? Faudrait que je fasse l’expérience un jour tiens !
      Merci beaucoup pour tes mots Virginie !

  14. discoveRin dit :

    Ah … Le monde du superficiel … On a du mal à y échapper malheureusement.
    En revanche, je fais comme toi concernant le maquillage : si avant, l’idée de sortir sans au moins un trait de liner ou de crayon m’était insupportable, maintenant je sors quotidiennement sans rien sur la tête, ou juste de la crème hydratante pour ma fichue peau sèche, et je l’accepte de plus en plus. Enfin je l’ai accepté tant qu’on me prend pas en photo en fait. Mais je commence à m’accepter en photos aussi, c’est bon signe !
    Sinon je suis à la fois choquée et pas du tout des phrases qu’on t’a sorties. Les gens sont hilarants !

    • Nadia dit :

      Dur de passer au travers oui !
      Ce qui est cool avec les commentaires, c’est que je prends conscience de nouveaux trucs grâce à vous… Tu viens de me faire prendre conscience qu’en photo, pas maquillée, ça me branche moyen aussi ! Alors que si j’ai un rouge sur les lèvres, zou je sais que ça va passer !
      Il m’est arrivée d’être tellement choquée que je suis restée sans voix.. et d’autres fois où j’ai tenté des remises en place… Rarement concluantes ! Aujourd’hui j’en ris tellement c’est fou !

      • discoveRin dit :

        Exactement.
        Ah eh bien je suis ravie si je t’ai fait prendre conscience de certains trucs ! Mais j’avoue que j’ai voulu oser m’assumer et j’ai posté une photo avec mon copain (plus rassurant sans doute) sans maquillage et mon entourage a plutôt bien approuvé, ça m’a fait plaisir. Du coup je sors toujours sans maquillage (ou alors très peu) et comme ça je prends plaisir à me maquiller pour les occasions spéciales.
        Tu m’étonnes, je ne sais pas comment t’as pu subir ça sans avoir une crise de fou rire en direct ! Tu as bien raison d’en rire !

        • Nadia dit :

          On a des craintes à la con parfois pas nécessairement justifiées !
          Comme toi je prends du plaisir à me maquiller pour des occasions spéciales, je crois que ça me fait plus plaisir qu’avant d’ailleurs, c’est comme enfiler un joli vêtement de soirée 🙂
          Au moment m, avec mon caractère, dur de se poiler ! Nico sait très bien le faire ça, faudrait que j’apprenne 😀

          • discoveRin dit :

            Totalement ! La faute à ce monde bourré de préjugés et qui finit par nous rendre apeuré du regard des autres. C’est un gros travail sur soi-même que de ne plus prêter attention aux regard des autres, mais qu’est-ce qu’on se sent libéré après !
            Oui c’est exactement ça, alors que si tu te maquilles (à outrance ou non) tout le temps, on ne voit même plus la différence quand tu fais ça pour une occasion spéciale et c’est dommage. ^^
            Tu m’étonnes, mais j’aurais pensé à une sorte de rire jaune du genre  » j’ai vraiment entendu ce que j’ai entendu ?  » ^^ Ahaha il t’apprendra 😉

          • Nadia dit :

            Je suis trop choquée du culot des gens pour réussir à en rire, même jaune ! Soit je perds ma voix, soit je gueule 😀

          • discoveRin dit :

            Ah ma pauvre, je peux comprendre x)

  15. Emy Bertaux dit :

    J’en ai profiter pour aller lire l’article de Konbini, c’est coooool !
    Comme beaucoup de filles ici, je suis moi aussi passé au bio – handmade – naturel, j’ai presque l’impression que c’est la mode et pour une fois je dis TANT MIEUX !
    Cette année je décide enfin de « m’essayer » au végétarisme, parce que ça correspond à ma façon de penser, mais j’ai tellement peur de ne pas réussir 🙁
    En tout cas, j’applaudis, tu as réussi à rester pro après toutes ses questions complètement WTFFFFF ! Tu es une ouf !
    Comme d’habitude j’adore ton article !
    Des bisous !

    • Nadia dit :

      Merci Emy !
      Grave tant mieux même ! Quand on me dit « mais c’est juste une mode », je réponds habituellement qu’on se fout du point de départ tant que l’action est positive !
      Pour le végétarisme te fous pas la pression !Faire de son mieux c’est déjà carrément pas mal !
      Je t’avais conseillé un bouquin sur un de tes articles, je ne peux que te conseiller encore sa lecture ! Et d’une manière générale, regarder des documentaires et en apprendre plus sur ce qu’on mange, comment, pourquoi, les conséquences etc ça ne pourra que te faire évoluer ! La volonté parfois ne suffit pas, il faut convaincre le cerveau 😉
      :*

  16. Un article que je suis contente de lire! J’avais l’impression d’être une sorte d’OVNI, à ne me maquiller que… quoi? Une fois tous les 3 mois? Voire moins 😀 Vers l’âge de 19 ans, je paniquais à l’idée de pas être maquillée, même pour rester chez moi. C’en était devenu une sorte de souffrance, je pense. Et puis est arrivé un jour où, en retard, je n’ai pas eu le temps, genre même pas le temps d’y penser. Je m’en suis rendu compte une fois sortie et là, une sorte de déclic: OMG, je suis sortie sans maquillage! Et je ne suis pas morte! Depuis ce jour j’ai bien ralenti, il y a encore eu des périodes où j’en mettais quotidiennement mais ça n’a pas duré. J’aime bien laisser respirer ma peau, être en accord avec mon visage au naturel et surtout gagner du temps et de l’argent! Maintenant quand je me maquille, c’est un plaisir car je le fais par envie, de façon ponctuelle 🙂 Résultat, j’assume ma tronche, j’assume même mes boutons quand j’en ai, et au niveau de l’image de soi-même et de la confiance en soi c’est miraculeux!
    Merci pour cet article parce qu’il a réveillé plein d’ondes positives en moi, car oui parfois je me questionne, quand on voit que pour beaucoup ne pas se maquiller c’est « être négligé », « ne pas prendre soin de soi », « se laisser aller » voire pire! être « sale » 😀

    • Nadia dit :

      Ohhh alors ça ça fait grave plaisir !!! C’est un pétard de compliment !!! Merci !!!
      Tu as eu un acte manqué bien utile dis donc !
      Pfiou oui tu as raison de le mentionner, ça fait énormément gagner du temps et de l’argent ! Je l’oublie parfois !
      Haha pareil même les boutons finissent pas être assumés ! Elles sont loin les crises d’adolescence 😀

  17. Sarah Croft dit :

    Ah tu as fait une overdose de maquillage alors :/
    Pour ma part pour sortir je me maquille de facon naturelle seulement, mais pour le blog j’aime beaucoup faire des maquillages artistiques !
    Par contre je ne suis pas du tout pour tout ce qu’on voit sur youtube ou insta nuveau maquillage, les transformation radicale avec contouring et tout ca. C’est ce qui cause des complexes a toutes les filles d’aujourd’hui…

    • Nadia dit :

      J’appellerais pas ça une overdose parce que j’aime encore grave le maquillage et que je vais toujours m’en servir, pour mes photographies au moins, mais je le vois autrement aujourd’hui et j’essaie de mieux l’utiliser. Pétard c’est pas très clair si ? 😀
      En fait je peux comparer ça à l’autre choix que j’ai fait dans un autre domaine : j’ai arrêté la viande pas parce que je n’en pouvais plus mais pour ce que ça impliquait, là c’est à peu près pareil dans le raisonnement !
      Pétard j’ai encore vu une vidéo tout à l’heure avec un avant/après du contouring extrême… L’expression « se maquiller à la truelle » c’est complètement au premier degré là !

      • Vanessa dit :

        nan mais le contouring, wtf ! je trouve ça horrible hahaha ! un avantage selon moi c’est de démontrer combien le maquillage est un art, mais les nanas qui passent 1h à se foutre 50 nuances de poudre sur la tronche pour finalement fuir leur propre image, t’as plutôt envie de leur conseiller un psy …

  18. Je découvre ton blog et ton univers et j’apprécie beaucoup. Ton article est top, et traité avec humour mais pas trop. Un sujet bien actuel et je trouve ça super d’en parler et d’ouvrir à la discussion et à la réflexion 🙂 je me maquille beaucoup moins qu’avant, déjà le fait de découvrir tout ce que contiennent les produits m’a fait un choc ahah mais surtout de me rendre compte et d’accepter que ce n’est pas la fin du monde de ne pas se maquiller. L’essentiel est de s’accepter dans une société où l’apparence joue un plus grand rôle que l’être…

    • Nadia dit :

      Merci beaucoup beaucoup !!
      Comme tu dis, une société où l’apparence joue un plus grand rôle que l’être… Quel dommage… Tout irait tellement bien mieux !
      On assistera peut-être un jour à un gigantesque renversement de situation, qui sait ?

  19. AnneSophie dit :

    Ton article m’a mis le sourire du début à la fin!! tu as un style bien à toi et c’est pétillant!

    Tout à fait d’accord la maquillage c’est pour camoufler , et retoucher dons c’est purement superficiel ( dit la fille qui ne sait pas sortir sans fond de teint ! mais c’est par complexe) mais la peau est beaucoup mieux SANS tous ces substituts .

    Et le milieu maquilleur /coiffeur pro doit être assez rude et pas forcément tous les jours agréables ( à part pour saliver sur de beaux mannequins à a limite 😉 )

    • Nadia dit :

      Merci beaucoup Anne Sophie ! Ravie qu’il t’ait fait sourire !
      Eh oui l’air de rien la peau a quand même besoin qu’on la laisse au naturel !
      Le milieu est très particulier, il y a à boire et à manger ! (1957) À saliver il y a eu aussi haha !

  20. Si tu aimes lire des trucs « chiants », je te conseille vivement deux Clouscard :
    – Néo-fascisme et idéologie du désir (1973)
    – Le Capitalisme de la séduction (1981)

  21. malicia dit :

    Oh mon dieu le coup du : J’aimerais un teint 4 fois plus foncé que ma peau, du blush, du bleu sur les paupières et du rose en dessous, un gros trait d’eye-liner, beaucoup de mascara et un rouge à lèvres fushia !

    Très intéressant d’avoir ton regard sur ce milieu. Pour ma part, apprendre à me maquiller a été une manière d’apprendre à attacher de la valeur à celle que je suis… mais c’est vrai qu’à l’époque ça a créé pas mal de complexes :/

    • Nadia dit :

      Ce que je ne dis pas, c’est qu’après elle a encore rajouté du violet sous les yeux… On est bien là ? 😀
      Intéressant aussi de lire ta vision d’apprentissage du maquillage ! Ça devrait être plus courant !

  22. Merci pour cette belle réflexion Nadia 😀 De mon côté, je me maquillais tous les jours (sauf week-end) quand j’étais plus jeune et j’aime toujours autant le maquillage. Pour moi, ça reste un plaisir. Mais depuis la naissance de mon fils, j’ai nettement moins le temps (là j’essaie un peu plus car il est plus grand^^). Mais il y a eu une longue période après sa naissance pendant laquelle je ne me maquillais presque plus et finalement, j’ai appris à m’apprécier aussi sans maquillage 🙂 Mais j’aime aussi me voir maquillée et je le fais pour mon plaisir perso. Ca m’est arrivé plein de fois d’aller au boulot sans maquillage et que l’on me dise : dis donc, t’as l’air super fatiguée! Non, non, j’ai juste des cernes de ouf de nature^^ ça me passe au-dessus et je pense comme toi qu’il est essentiel et primordial de ne pas se comparer aux figures féminines des magazines ou publiques car nous sommes toutes belles à notre manière 🙂

  23. Lisa dit :

    Ah je te comprends tellement ! Quand j’étais au collègue, jusqu’en 5eme mes parents m’interdisaient le maquillage, donc dès que j’ai eu le droit, je ne m’arrêtais pas ! J’ai jamais été trop fan non plus mais je ne sortais jamais sans mon trait de liner, etc… Au final plusieurs années plus tard, je fais ultra attention à ce que je mets sur ma peau car elle est très sensible, je me maquille très peu car au final, je m’aime sans maquillage (et même mon chéri me préfère sans). J’adore toujours me maquiller les lèvres, mais je peux passer plusieurs semaines sans makeup !

    Et quand je vois certaines peau de mes amies qui abusaient du fond de teint etc… Je suis bien contente d’avoir arrêté !

    Très chouette article en tout cas

    Bisouilles
    Lizzy de http://www.lazylizzy.fr

  24. Tu m’as tuée avec tes citations !
    Mais je comprend bien ton raisonnement dans ton article. Quand je publie un article, il m’arrive de réfléchir et de me dire « attends, c’est vraiment ça que tu veux véhiculer comme message ? » 90% du temps, je laisse de côté.

    • Nadia dit :

      Ouep c’est chaud de réaliser qu’on peut envoyer un mauvais message… C’est compliqué à gérer l’air de rien.. Comme tu dis y’a pas mal de choses qui passent à la trappe du coup !

  25. Rose Capsule dit :

    La recherche de la perfection, c’est fou jusqu’où cela peut mener ! Tant qu’on le fait pour soi, ça passe, mais c’est vrai que si c’est pour palier à un complexe qui est dû au fait qu’on ne répond pas à certains critères de beauté, cela devient inquiétant ! Dans un sens, c’est un peu triste cette uniformisation où tout le monde devrait correspondre à un certain standing. Je trouve qu’au contraire, c’est le fait d’être tous différents qui est beau et qu’il n’y a pas de honte à avoir parce qu’on ne répond pas entièrement à ce standing.
    En tout cas, c’est marrant que tu en parles parce que j’ai exactement le même genre de réflexions en ce moment et cela me fait beaucoup réfléchir au message que je veux faire passer, professionnellement parlant ou pas d’ailleurs !
    Et les phrases à la fin m’ont fait mourir du rire ! « Pour les yeux je voudrais un smoothie » je crois que c’est ma préférée, mais les autres sont vraiment pas loin derrière 😂
    Bisous

    • Nadia dit :

      C’est inquiétant et triste, comme tu dis !
      J’y réfléchis toujours au message que je cherche à faire passer… enfin du moins aux messages que je ne veux pas faire passer ! Dans nos milieux d’images c’est pas facile facile…
      Le smoothie il est bon ! Il a fallu garder son sérieux ce jour là et ça n’a pas été simple 😀

  1. 17 janvier 2017

    […] l’image de ma prise de conscience cosmétique, c’est aussi le régime végétarien qui m’a fait repousser les oeillères côté […]

  2. 18 janvier 2017

    […] vous ai raconté il n’y a pas si longtemps pourquoi je me suis éloignée du maquillage à titre professionnel et à titre personnel et mon envie de […]

  3. 3 février 2017

    […] Je me poile encore à ce moment là, pensant que ce métier ne cessera jamais de ☞me surprendre. […]

  4. 2 juin 2017

    […] ARTICLE LIÉ : → Wtf le make up !? […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *