Pourquoi arrêter de manger du poisson ?

Je suis végétarienne, et si la définition du terme implique de ne pas manger de poisson, il m’est arrivé de rencontrer des végétariens* qui en consomment et il m’est arrivé de me voir proposer du saumon quand j’annonce ne pas manger de viande.

Gif no, no, no
Je me suis alors demandée pourquoi le poisson semblait ne pas avoir droit au statut d’animal, et pourquoi, au delà de la définition, je tenais personnellement à être végétarienne et non pesco-végétarienne*.

 

L’invisibilité

Le poisson souffre d’un mal ennuyeux : on ne le voit pas.
Et qui s’inquiète de ce qui n’est pas sous ses yeux ? 
L’eau est sa cape, il évolue dans un espace qui est différent du nôtre, il est alors facile de ne pas se sentir concerné.

 

L’insensibilité

Le poisson souffre d’un autre mal ennuyeux : on ne l’entend pas.
Et qui écoute celui qui n’émet aucun son ? 
Si d’autres espèces peuvent exprimer la peur ou la douleur, le poisson, lui, est muet, et il est facile de croire qu’il ne ressent rien.

 

L’impalpabilité

Le poisson souffre d’un mal ultime : on ne peut pas le toucher.
Et qui peut se sentir proche de celui qui se tient éloigné ?

 

J’arrive à comprendre qu’il soit aisé d’établir consciemment ou inconsciemment un ordre d’importance et de priorité.
Enfant, j’ai moi-même hiérarchisé en moins de deux les espèces en envoyant mon poisson faire connaissance avec mes gourneaux.

Mais aujourd’hui, je pense qu’une espèce ne devrait pas être moins importante qu’une autre.

Je crois que les animaux n’existent pas pour les hommes et je crois que nous avons la chance de pouvoir choisir entre plaisir de palais et plaisir de bien.

Je crois aux messages qu’on envoie et aux exemples qu’on donne et je suis en plus convaincue que notre relation au monde animal est importante pour l’avenir de la planète et de l’humanité.

Et si on apprenait à comprendre le sens du mot vie avec le coeur ?

I can't believe they used to eat animals

* un végétarien qui mange du poisson n’est pas végétarien car il consomme encore de la chaire animale. On dit qu’il est pesco-végétarien. 

Article publié sur ☞ Happy Veggie

Ça vous a plu ? Faites faire le tour du monde à cet article ! (rien que ça, oui)
↓ Vous pouvez aussi nous laisser un commentaire ! (ça nous fera grave plaisir)

Vous aimerez aussi...

41 réponses

  1. Salomé dit :

    Coucou =)

    Depuis que je suis végétarienne, on a aussi tendance à me proposer du poisson à la place et longtemps être végétarien signifiait pour certains que le poisson n’était pas de la « viande ». On voit bien qu’il y a une histoire de spécisme là dessous. Pas plus tard que la semaine dernière, j’ai été chez une très bonne amie, chez ses parents ( qui ne mangent que de la viande sous toute ses formes, pas de légumes)… Bien qu’elle a eu du mal à comprendre que j’étais végétarienne depuis quelques mois ( elle ralait sur le fait que je mangeais très bien de la viande avant…), elle a encore du mal à comprendre que le poisson ne fait plus partie de mon alimentation… Je pense qu’il faut essayer d’eveiller les consciences sur nos amis à écailles car les conditions d’elevage/abattage sont apparemment pires que celles de nos amis à 4 pattes :/
    Peut être une autre idée d’article sur le spécisme pour la suite ?

    Bisous !

    • Nadia dit :

      Je n’arrive pas à juger du pire mais il est clair qu’on est au moins au même niveau de conditions sous eau que sur terre…
      Et puis c’est la même catastrophe écologique que pour les animaux terrestres, j’ai l’espoir de penser que l’un ou l’autre arrivera un jour à faire ouvrir d’autres paires d’yeux…

  2. n dit :

    Coucou

    Je ne suis pas végétarienne, mais je respecte ceux qui le sont. Ça m’étonne un peu quand quelqu’un se revendique végétarien mais accepter de manger du poisson. Pour moi il n’est en rien inférieur à une vache ou autre. Cela reste un animal. Du coup je trouve ton article pertinent !

    Des bisous

  3. Clémentine dit :

    Même si je ne suis pas végétarienne, je trouve ton article très juste. Si l’on décide de ne plus manger de chaire animal, le poisson et les crustacés en font partie.

  4. Manon dit :

    Complètement d’accord… Je suis végétarienne et j’en ai plus qu’assez qu’on me propose de manger du poisson, sous prétexte qu’il ne s’agit pas de viande…
    L214 avait une super brochure pour expliquer la souffrance endurée par ces pauvres animaux: la suffocation, l’écrasement tel que leurs organes sortent par la bouche,etc…
    Ton article est super interessant par rapport à ca 🙂
    Bisous et belle journée

  5. J’ai connu une fille (avec qui je suis en froid glacial, mais c’est une autre histoire) qui à l’époque où elle faisait moins de coups de p…, était pesco-végétarienne (maintenant j’en sais rien) ! Et effectivement la première fois qu’on s’était fait un restau entre amis et qu’elle était là, j’étais étonnée quand elle avait dit qu’elle mangeait quand même du poisson.

  6. Lisa dit :

    Coucou !

    Merci pour cet article ! Je ne suis pas végétarienne mais ça me rend ouf de voir des gens qui usent des #veggie et tout le tintouin pour gagner des likes et paraître « hypes » manger du poisson… En effet, un poisson ne crie pas quand on le tue alors on se dit qu’il ne souffre pas…

    En tout cas super article mise au point !

    Lisa de http://www.lazylizzy.fr

  7. ça fait un moment que je n’étais pas venu par içi … mais bon j’ai un schtroumpf de 6 semaines (ça compte comme excuse ça non?!) – Bon alors le premier truc que m’inspire ton article c’est que je dois être un poisson pour ma famille au vu de cette description. Ok ok ça n’a rien à faire içi mais ça a été ma première pensée 😛
    Ensuite, et bien je ne suis pas du tout végétarienne, j’ai déjà arrêté la clope il y a quelques années, puis l’alcool (je suis en train de reprendre, ouf), puis la lessive … lol. Pour l’instant j’aime encore trop le saucisson et les tartares en tout genre; cela dit je suis de plus en plus sensible à ce sujet. Surtout quand je file du jambon à mon fils qui vient de regarder Peppa Pig (un dessin animé avec des Cochons). « Tu manges Peppa mon chéri. alors, elle est bonne?! » 😉

    • Nadia dit :

      Ça compte, ça compte !
      La première pensée m’a surprise 😀
      Le final aussi haha ! Trop d’infos dans ce commentaire, je me poile comme une morue (j’aime l’humour).

  8. Coucou, je suis tout à fait d’accord avec toi ! je ne suis pas végétarienne, mais j’ai arrêté le poisson en 2012 et ma meilleure amie est vegan, fait des actions pour la PA toussa toussa donc je suis bien informé sur le sujet. Il y a beaucoup de remarques à propos du poissons comme tu le dis et comme c’est dit dans les commentaires ! Des personnes se considèrent végétariennes alors qu’elles mangent encore du poisson, j’en ai connu une et j’avais envie de lui foutre des baffes !
    Avant même de m’intéresser au terme végétarien, végétalien, vegan et de rentrer dans ce milieu, je savais qu’un végétarien ne mangeait pas de chair animal… Cela me parait évident en fait !
    Bon courage pour la suite, et bonne soirée à toi

  9. Marie Benard dit :

    Coucou, merci pour cet article. Je suis sur le chemin… Il m’arrive très occasionnellement de manger du poisson et ton article va m’aider dans ma démarche! Je trouve ton ton juste et sans jugement, merci pour ça.
    Marie

  10. Je suis végétarienne depuis l’été dernier et avant cela j’ai été pescitarienne pendant deux ans : c’est le terme issu du terme anglais « pescetarian » que j’employais pour indiquer que je ne mangeais plus de viande mais encore du poisson, parce que sachant à quel point le terme « pesco-végétarien »porte à confusion et aussi à quel point il énerve les végétariens, je ne voulais pas l’utiliser.

    En tant que végétarienne, j’ai de temps en temps droit à « ah alors tu manges du poisson ? Bah si parce que les végétariens mangent du poisson, ce sont les végétaliens qui ne mangent ni viande ni poisson et les vegan qui ne mangent ni chair animale, ni œufs ni produits laitiers ». Donc j’explique 🙂

    Je crois que la dissonance cognitive est plus forte en ce qui concerne les poissons et les fruits de mer, parce qu’ils ne sont pas aussi proches de nous et expriment moins leurs émotions que les mammifères ou les volatiles. En tout cas, c’était mon cas : je n’ai jamais vraiment aimé la viande et j’ai toujours catégoriquement refusé de manger certains animaux comme le lapin, le cheval, le gibier et les « bébés » : pas de veau ni d’agneau. En revanche, j’ai toujours mangé poisson et fruits de mer sans problème. Lorsque j’ai arrêté la viande en 2014, j’avais bien évidemment conscience que continuer à manger du poisson n’était pas « bien » mais inconsciemment je devais me dire que c’était « moins grave ». Il m’a fallu deux ans pour me débarrasser de ma dissonance cognitive à ce sujet.

    Et actuellement, je pense que je souffre toujours une dissonance cognitive en ce qui concerne les œufs et les produits laitiers. Je sais parfaitement que c’est de l’exploitation animale et ce qu’il se cache derrière ces industries, mais je ne suis pour autant pas encore prête à devenir végétalienne, parce que quelque part je me dis que c’est « moins grave ».

    Devenir pescitarien, végétarien, végétalien, est un cheminement compliqué et qui nécessite du temps 🙂

    • Nadia dit :

      Oula oui tu as tellement raison ! C’est une réflexion longue et compliquée à qui il faut donner du temps et on en manque parfois ou on ne lui en consacre pas…
      Je suis comme toi au sujet du végétalisme, je sais mais je n’y arrive pas encore…
      Pourtant mon corps me pousse… Je fais dorénavant des intolérances au lait de vache ! Je n’ai pas eu le choix que d’éliminer au maximum (je craque encore hein) mais pour le reste je ne me sens pas prête non plus…

      • Figure-toi que j’ai aussi commencé à développer une intolérance au lait de vache depuis janvier 🙂 Ce qui est marrant c’est qu’à terme mon but était de devenir vegan à la maison et rester végétarienne à l’extérieur (parce que pour l’instant, socialement c’est très compliqué en France) mais je pensais que cela me prendrait plusieurs années. A croire que mon esprit en a décidé autrement ^^. Là je vais devoir arrêter les produits laitiers complètement pendant au moins un mois (je commence le 1 er mai, c’est plus facile pour me repérer) puis les réintroduire progressivement pour voir si c’est juste temporaire (mon médecin pense que c’est passager) ou non. Mais vu que ma mère a développé une intolérance similaire (mais elle c’était à la quarantaine, j’ai 10 ans d’avance) j’ai bien peur d’avoir hérité du problème, donc je pense que mon médecin est optimiste sur ce coup-là 🙂

        • Nadia dit :

          Mais c’est fou le nombre de personnes qui m’ont causé de l’intolérance au lait de vache ces derniers mois !
          Tu fais quoi comme réaction toi du coup ?

          • Depuis janvier, je me suis mise à avoir des soucis gastriques et intestinaux – ce qui est inhabituel chez moi, j’ai toujours eu un estomac en béton. Au début, je me suis dit que ça allait passer mais non. Mon médecin a fini par me dire que c’était probablement soit un début d’intolérance aux produits laitiers, soit au gluten – mais il penche plutôt pour les produits laitiers. Donc on commence par tester ça, surtout que pour le gluten faut faire un examen spécial. J’espère qu’il s’agit bien des produits laitiers parce que c’est plus facile à diminuer et à gérer que le gluten 🙂

            Après comme je le disais, ça peut être une intolérance temporaire dû au fait que j’ai commis l’erreur que beaucoup de végétariens commettent au début : compenser par le fromage. En y réfléchissant, depuis que j’ai arrêté le poisson, c’est vrai que je mange plus de fromage… Donc c’est peut-être une irritation temporaire. Enfin dans tous les cas, il faudra que je réduise et vu que j’avais l’intention de ne plus consommer de produits laitiers à la maison, même si c’est permanent, ce n’est pas grave 🙂

          • Nadia dit :

            Je viens de revenir de vacances et de voir ton commentaire, salut la réactivité 😀
            Du coup tu sais à quoi tu es intolérante ?
            Je pense avoir fait le même erreur que toi, j’ai abusé grave avec le fromage en devenant végétarienne… Nico pense que j’ai explosé mon quota… Mais comme toi le projet est de ne plus consommer de produits laitiers un jour alors finalement ça file un petit coup de patte au point de départ !

          • Non, je ne sais toujours pas exactement 🙂 Ça s’était arrêté pendant quelques semaines, alors que je mangeais produits laitiers et gluten, et ça a recommencé depuis 15 jours. L’hypothèse du médecin c’est que je suis devenue plus sensible aux produits laitiers et que ça se manifeste par intermittence.

  11. Je suis végétarienne et je suis complètement d’accord avec toi !

  12. Laurane dit :

    Je ne suis pas végétarienne, tu m’as appris d’ailleurs le terme de  » pesco-végétarien  » 🙂
    Mais si je suis d’accord avec toi, que si on ne veut plus manger de la viande, ça va de même avec le poisson…
    Même si chacun est libre de faire ses choix 🙂

  13. C’ets vrai que je connais pas mal de végés qui mangent des sushis… Je croyais que c’était les vegan qui du coup ne mangeaient pas non plus de poisson, d’oeuf, de lait, …

    • Nadia dit :

      C’est galère avec tous ces termes pour définir tout le monde, c’est clair…
      Les « vrais » végétariens ne mangent pas de chaire animale, peu importe l’animal et donc même les animaux marins, les végétaliens ne consomment aucun produit issu des animaux (pas de chaire animale donc mais pas non plus d’oeufs, de lait, de miel etc….) et les vegans ne consomment aucun produit issu des animaux ou issu de l’exploitation des animaux (cuir, laine, cosmétiques testés sur des animaux etc)
      Le souci, si je ne dis pas de bêtises, c’est que vegan ne signifie pas les mêmes choses partout… En Angleterre par exemple, un vegan est un végétalien ! (c’est le bordel oui…)

  14. Aimy G. dit :

    Tout à fait d’accord avec ton article ! On ne parle pas assez des poissons et des animaux marins qui souffrent tout autant que les animaux terrestres ..

  15. je suis végétarienne depuis peu, mais je connaissais la différence, y compris avec les végétaliens et vegan, et pour moi ça paraissait plutôt logique. le poisson est un animal.
    mais j’aime beaucoup ton article, qui en informera plus d’un, et la manière dont il est orienté.
    merci

  16. Hey, il est vrai que j’ai arrêté de manger de la viande mais je consomme toujours du poisson… Tu as tout à fait raison, nous avons vraiment pas trop de pitié pour les poissons. C’est triste. Pour l’instant je ne sais pas si ça va changer mais je n’arrive pas à renoncer à consommer du poisson…
    Merci pour cet article fort intéressant.
    Je te souhaite une bonne soirée

  17. sabrina dit :

    J’ai un moment pensé que les végétariens mangaient du poisson car ma chef de l’époque était soit disant végétarienne mais mangeait du poisson lors des repas d’entreprise…mais quand je me suis aperçue qu’elle mangeait aussi du chorizo quand elle revenait dans son pays natal (l’espagne), je me suis dit qu’elle était aussi végétarienne que moi (c’est à dire pas du tout!). Merci pour ton article qui m’a fait sourire et réfléchir. Je suis plutot flexitarienne que végétarienne car malheureusement j’ai tellement d’intolérances (protéines de soja, de lait, tous les fruits à coque…) qu’il m’était quasi impossible d’avoir une alimentation non carencée en étant végétarienne! mais j’essaye de consommer en pleine conscience et en évitant les viandes qui viennent d’élevages intensifs, non respectueux de l’animal et de l’evironnement, et surtout j’en consomme moins souvent! (3 fois/semaine max)

    • Nadia dit :

      Haha ! Le coup du Chorizo c’est trop drôle ! Ce qui se passe en Espagne reste en Espagne 😀
      Argh oui avec autant d’intolérances c’est compliqué de gérer son alimentation en limitant davantage, je comprends !

  18. Bousie dit :

    La viande et le poisson sont deux termes « différents » , il faut rester tolérant et une personne qui ne mange pas de viande et seulement du poisson fait déjà un grand pas vers le respect de l’animal. Soyez respectueux de tous les gestes envers la nature. Ne jugez pas avec dureté. Je félicite ceux qui diminuent, ceux qui en mangent peu, ceux qui commencent, ceux qui ont repris. En vous lisant si je mangeais de la viande je continuerai en me disant que ces végétariens ne sont pas si « bons »… je souhaite qu un jour tout le monde respecte la vie, mais patience et tolérance si vous voulez qu’on nous écoute soyez « agréable et respectueux »

    • Nadia dit :

      Bonsoir Bousie,

      En fait je n’arrive pas à comprendre où j’ai pu montrer de l’intolérance, où j’ai pu me montrer désagréable et irrespectueuse et où j’ai pu juger qui que ce soit ?
      Cet article est une réflexion personnelle quant à l’idée du végétarisme excluant le poisson, cherchant à comprendre le pourquoi et émettant mes propres hypothèses.
      J’y explique aussi pourquoi j’ai personnellement fait le choix d’arrêter la consommation du poisson.
      C’est mon expérience que je relate, simplement. À chacun de choisir ce qu’il y entend mais c’est bien dommage de voir du mal là où il n’y a que proposition de réflexion…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *