Aziz, lumière !

Quand j’ai commencé la photo, je me suis débrouillée avec les moyens du bord. Si l’heure le permettait je shootais en lumière naturelle, et quand l’heure ne le permettait pas, je bidouillais. Et plutôt habituée à l’époque aux envies photographiques nocturnes, j’ai dû pas mal gruger. Lampe de chevet, lampe de poche, lampe de chantier, lampe frontale, néon. Stroboscope.

Gif Chantal Lauby

L’avantage c’est que pendant cette période j’ai crée des images auxquelles je n’aurais même pas pensé si j’avais eu les moyens de m’équiper. Et je n’ai jamais autant appris !

Je me démerdais et je me poilais plutôt pas mal à trouver des solutions et à découvrir de nouvelles possibilités, mais ça faisait moins poiler les clients potentiels. Ma crédibilité se frayait carrément un chemin sous terre. On me contactait parce qu’on aimait mes photos, puis on me laissait repartir tranquillement quand on découvrait ma manière de travailler.

Comme je trouvais tout ça complètement con et que naïvement je pensais encore “y’a que le résultat qui compte”, je me suis un jour permise de demander en quoi c’était gênant (d’autant plus que je ne cause pas de travail “accompagné”, je cause de travail réalisé seule chez moi avec personne pour témoigner de mes installations de morue).

Verdict

Il faut épater le client. Il veut savoir que son argent est bien placé dans 6 flashs dont 4 qui ne serviront qu’à lui balancer de la paillette sur les rétines.

Gif tannée

Et alors ?

Alors, j’ai râlé un coup et j’ai commandé les appâts. Et je n’ai plus eu de soucis de crédibilité et de “mais euuuh vous êtes sûre ?”. On est d’accord, je n’ai pas trouvé du taf parce que j’avais des flashs, mais on me faisait confiance parce que j’avais du vrai matos. 

En revanche, j’ai totalement perdu en créativité.

Quitte à avoir du bon matos, autant s’en servir aussi pour mes projets perso. Et puis c’est facile, je me fais plus chier, j’appuie sur un bouton et j’ai une lumière de malade qui rend tout nickel. Tout de suite.

J’ai choisi la facilité et il m’a fallu du temps pour m’en rendre compte.

La vérité

Il a fallu que tout mon matos explose pour que je m’en rende compte.

En deux semaines d’intervalle, tout avait grillé. Plus de garantie et pas assez calée pour tenter de remettre tout ça sur pied.

Et je me suis posée cette question : est-ce que c’est vraiment nécessaire d’en racheter ?

J’avais eu le temps d’avoir quelques clients qui me faisaient suffisamment confiance pour faire à ma sauce, qui m’avaient vu me trimballer mes flashs pour finalement parfois ne pas les allumer, alors qu’est-ce que ça allait changer maintenant ?

La question se posait pour mon travail personnel. Et il fallait être honnête, j’étais devenue une pétard de feignasse avec ce matos ! Donc non, pas de nouvel investissement, j’allais réapprendre à bosser avec ce que j’avais sous la main.

Pendant plusieurs années j’ai recommencé à shooter comme à mes débuts et je me calais aussi souvent sur les lumières du jour.

Alors oui, j’étais tributaire des saisons et des horaires, mais je n’ai jamais tant apprécié faire de la photographie qu’en lumière naturelle.

Et puis j’ai ressombré ! Nico avait ce que j’avais décidé ne pas me racheter. Je me suis refeignassisée. Mais maintenant j’en ai conscience alors je m’applique un peu plus… parfois.

Mais quand il y a quelques semaines on a causé tous les deux de profiter de la piscine d’un ami pour faire des photos et donc, de shooter en lumière naturelle, eh bien, je me suis mise à saliver. Oui ok, il n’est pas nécessaire d’avoir une piscine pour profiter d’une lumière naturelle mais là ça faisait deux bonnes raisons de me bouger les fesses.


Pour voir le book de Jeanne Marie c’est ici !

Pour voir d’autres photos de la séance c’est ici, et !


Ça vous a plu ? Faites faire le tour du monde à cet article ! (rien que ça, oui)
↓ Vous pouvez aussi nous laisser un commentaire ! (ça nous fera grave plaisir)

Vous aimerez aussi...

12 réponses

  1. De superbes couleurs! 🙂

  2. Emy Bertaux dit :

    Les couleurs sont sublimes ! J’adore le mariage des couleurs chaudes et froides ! J’avais déjà regardé tes photos, c’est du beau travail !

  3. Quel talent, vraiment. Après je suis d’accord avec toi, quand on a du matériel et pas de moyens, j’ai l’impression que c’est là que la créativité jaillit le plus 😉

  4. Top!
    Ca me rappelle une photo de toi avec une perruque violette.
    Comme quand ça va mal, on pioche au fond de nous, pareil avec les moyens du bord, tu deviens maître es système D.
    Et ça gagne à mon sens en qualité, parce que mine de rien, on se casse un peu plus la tête pour que ça marche.

    • Nadia dit :

      Ah oui ! Ce devait être avec Sophie Thouvenin ou Sylvain Norget ! Elle me sert pas mal 😀
      C’est vrai, c’est souvent en cherchant les solutions à ce qui nous manque qu’on trouve de belles réponses..

  5. Gilles dit :

    C’est vraiment superbe. J’aime beaucoup ta déontologie également, ce qui ne gâche rien.

  1. 1 décembre 2016

    […] voir d’autres photos de la séance c’est ici, et là […]

  2. 1 décembre 2016

    […] voir d’autres photos de la séance c’est ici, et là […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *